F.A.Q.

Foire Aux Questions

A quelle date a été fabriqué le premier panneau solaire ?

Le premier panneau solaire a été fabriqué seulement en 1954 par les laboratoires Bell et avait pour but de servir la conquête spatiale. Il est toujours en fonctionnement.

le photovoltaÏque, comment ça marche ?

L’énergie solaire est une énergie facilement valorisable : la lumière du soleil est disponible partout et les technologies solaires sont en progrès constants. Avec des équipements de plus en plus fiables et faciles à installer, des dimensions modulables, un fonctionnement sans intervention ou presque, la production d’électricité photovoltaïque est simple à mettre en œuvre.

cellule-photovoltaique

Certains matériaux semi-conducteurs comme le silicium possèdent la propriété de générer de l’électricité quand ils reçoivent la lumière du soleil : c’est l’effet photovoltaïque, découvert par Becquerel en 1839. Il est mis en application dans les cellules photovoltaïques, petits composants électroniques à base de silicium. Les photons de la lumière solaire transfèrent leur énergie aux électrons du matériau semi-conducteur. Ceux-ci se mettent en mouvement et créent un courant électrique collecté par une grille métallique très fine. Sans pièce mécanique, sans bruit, sans production de polluants, les cellules photovoltaïques convertissent directement l’énergie solaire en électricité, sous forme de courant continu.

 

Chaque cellule ne génère qu’une petite quantité d’électricité. Assemblées en série et en parallèle, elles fournissent une tension et un courant électrique. Les cellules photovoltaïques sont testées et contrôlées avant assemblage des modules. Les cellules photovoltaïques étant fragiles, elles sont protégées par différentes couches de matériaux afin de former un module photovoltaïque : en face avant, il s’agit le plus souvent d’un verre transparent et en face arrière d’un film en matériau polymère. Les enveloppes employées actuellement sont étudiées pour résister pendant vingt à trente ans aux agressions de l’environnement.

Source = www.ademe.fr

quelle est la durée de vie d'un panneau photovoltaÏque ?

En France, une première étude a été réalisée par Hespul sur la durée de vie d’une installation solaire photovoltaïque.

Qu’est-ce que Hespul ?

C’est une association spécialisée dans le développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables regroupant des particuliers, des organismes publics, des collectivités territoriales, des associations et des organismes de droits privés.

La mission d’Hespul ? Depuis 25 ans, l’association offre à toutes et à tous des informations facilitant l’appropriation des questions énergétiques.

https://www.hespul.org/wp-content/uploads/2013/02/rapport-ines-hespul-septembre-2012.pdf

 

Est-ce écologique ? Qu’advient-il des panneaux photovoltaïques en fin de vie ?

Certains arguent que l’énergie solaire n’est pas une énergie véritablement respectueuse de l’environnement. Pourtant, en termes d’énergie, il faut moins de 2 ans à un panneau photovoltaïque pour restituer l’énergie qui a été nécessaire à sa fabrication

Quant au recyclage, la filière photovoltaïque a fait de grandes avancées. En effet, de nos jours, il existe même une catégorie de panneaux 100 % recyclables ! Ces panneaux de type « silicium cristallin » sont constitués de matériaux basiques et facilement recyclables. De manière générale, les panneaux solaires sont constitués d’un cadre en aluminium, de verre, de cellules, de plastiques et de connexions en cuivre et/ou en argent. Chacun de ces matériaux bénéficie d’une filière de recyclage.

Depuis 2007, des fabricants européens de panneaux photovoltaïques se sont regroupés autour de l’association PV Cycle pour organiser la collecte et le recyclage : les producteurs photovoltaïques peuvent ainsi déposer gratuitement les panneaux (uniquement si fabriqués par les fabricants membres de PV Cycle) dans les points de collecte de PV Cycle.

PV CYCLE France SAS a été créée afin de proposer la gestion d’un système collectif de collecte et de recyclage dédié au marché photovoltaïque français et conforme à la directive DEEE.

Pour en savoir plus : www.pvcycle.fr

Est-ce que tous les panneaux sont les mêmes ?

Non, il existe des modules de technologie différente (Monocristallin classique, monocristallin PERC, n-type PERT, Back contact…). Même si en apparence ces produits peuvent se ressembler, dans la réalité certains produits performeront beaucoup mieux que d’autres et auront une durée de vie plus longue. Comme mentionné précédemment, c’est un investissement de long terme, or pour tout investissement de long terme, la qualité des produits est primordiale. La garantie est donc un point clé dans le choix du matériel.

Le solaire coûte-t-il trop cher ?

Depuis dix ans, les prix des panneaux solaires ont été divisés par 8.

Le prix du kWh résidentiel est en hausse constante depuis 10 ans. Et la tendance devrait se confirmer les 10 prochaines années.

D’ailleurs, l’Etat encourage les rénovations et constructions incluant des panneaux photovoltaïques. Le programme « Place au Soleil » facilite l’installation de panneaux photovoltaïques en améliorant l’acceptabilité des projets, en simplifiant les procédures administratives de renouvellement des parcs, en mobilisant de nouveaux espaces… La loi Énergie, quant à elle, comprend des mesures mises en place pour aider les Français désireux de consommer de manière plus responsable, notamment la réduction du taux de TVA à 10 % (uniquement pour les installations inférieures ou égales à 3kWc).

Une fois l’installation des panneaux réalisée, leur fonctionnement ne nécessite aucune maintenance particulière.
Le photovoltaïque est-ce rentable ?

Les panneaux solaires sont encore vus comme un investissement sur le long terme, autant que l’achat d’une maison. Pourtant, grâce à l’autoconsommation photovoltaïque, les économies d’énergie en électricité réalisées représentent entre 20 et 45 % de la facture totale ! De plus, les consommateurs bénéficient d’une prime à l’investissement de 390 € par kWc installé, soit 1170 € pour une installation de 3kWc. Cette prime est versée pendant les 5 premières années de service des panneaux. Il est également légal de revendre le surplus d’énergie produite (0,10 €/kWh).

L’orientation des panneaux photovoltaïques ainsi que la localisation influent sur leur rentabilité, ainsi une installation plein sud à Marseille sera amortie en 10 ans contre 12 ans à Lille.

Le choix du matériel est aussi important pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Ainsi il est plus prudent de privilégier des marques renommées qui offrent une garantie de 25 ans sur le produit.

Existe-t-il des aides financières pour les installations ?

A condition que la société qui installe la centrale solaire soit RGE (Reconnue Garant de l’Environnement), et détienne bien l’agrément ‘QUALI PV’, une prime d’investissement pour les installations en autoconsommation avec revente de surplus existe. Cette prime est dégressive tous les trimestres en fonction des volumes de demandes de raccordement et elle est versée sur 5 années au producteur. Elle est fixée par parution aux J.O.

Actuellement, elle s’élève à :
0.39 €/Wc pour une installation < ou égale à 3kWc
0.29 €/Wc pour une installation entre 3 et 9 kWc
0.18 €/Wc pour une installation entre 9 et 36 kWc
0.09 €/Wc pour une installation entre 36 et 100 kWc

L’électricité qui ne sera pas consommée instantanément sera vendue à EDF obligation d’achat à hauteur de 10cts €/kWh pour les installations inférieures ou égales à 9kWc et 6cts€/kWh pour les installations jusqu’à 100kWc.

Attention ! Cette prime est versée avec certaines conditions = revente de surplus, propriétaire depuis plus de deux ans, autoconsommation sans système de batteries.

 

Est-il vrai que les panneaux solaires ne fonctionnent pas et particulièrement en hiver ?

Comme pour chaque technologie, lors de leur arrivée sur le marché, les premiers panneaux solaires étaient bien moins performants que les modules des générations qui ont suivi. Et leur qualité ne cesse de s’améliorer au cours des années. C’est le cas notamment de leur durée de vie, qui peut atteindre 35 à 40 ans.

Une des croyances les plus répandues est celle selon laquelle les panneaux solaires ne fonctionnent pas en hiver. Pourtant, les performances des panneaux photovoltaïques ne dépendent pas des rayons directs du soleil, mais de rayonnements diffus, soit la lumière. Ainsi, en fonction de la luminosité, certains jours en hiver génèrent plus d’énergie que durant les journées d’été. C’est aussi pour cette raison que les panneaux solaires fonctionnent aussi bien à Brest qu’à Nice, et peuvent produire de l’énergie même sans être exposés plein Sud.

 

Doit-on modifier la toiture pour installer des panneaux solaires photovoltaïques ?

Les panneaux solaires photovoltaïques destinés à l’autoconsommation peuvent être posés au sol ou en surimposition toiture. Cela implique donc aucune modification de votre toit ni risque d’étanchéité : toutes les tuiles restent sur la toiture. La surimposition nécessite la mise en place de rails en aluminium qui sont fixés sur la charpente grâce à des pattes de fixation en inox qui s’adaptent selon un cahier des charges et DTU à votre charpente et tout type de tuile.

A qui doit-on déclarer la centrale photovoltaïque ?

Votre Mairie. La première démarche à effectuer est la déclaration préalable en Mairie. Nous nous chargeons de monter le dossier après avoir récupéré toutes les pièces demandées. Notez que les installations au sol d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc et dont la hauteur est inférieure à 180 cm ne nécessitent pas de déclaration préalable.

Le CONSUEL, placé sous la tutelle des pouvoirs publics, est en charge de vérifier la conformité électrique de l’installation. Aux termes du décret du 6 mars 2001, l’attestation de conformité est obligatoire pour toute installation électrique de construction neuve ou totalement rénovée, mais elle peut être utilisée dans le cas de rénovation partielle ou bien d’adjonction.

Quels documents dois-je demander avant d’acheter une centrale photovoltaïque ?

Les garanties de votre installateur (qualification et assurance décennale), les fiches techniques et garanties du matériel qui sera installé.